Naissance et déclin de la rivalité entre le PSG et l’OM.

Bernard Tapie rachète l’OM pour une bouchée de pain en 1986, l’année du premier titre de Champion de France du PSG. Hasard de l’histoire et naissance d’une rivalité qui perdure encore 36 ans plus tard.

1986 je m’en souviens encore, j’étais abonné au Parc avec mon père, j’avais 9 ans et je fêtais le premier titre de champion du PSG (voir l’article : https://lepsgdantoine.com/2022/06/06/mon-premier-grand-souvenir-avec-le-psg/#more-28).

Revenons à Tapie qui connaît rapidement le succès et les phocéens remportent 4 titres de suite entre 1989 et 1992 alors que le PSG papillonne dans le ventre mou du championnat.

Mais Tapie en veut plus, il en voudra toujours plus d’ailleurs. Il se lasse rapidement de ces trophées nationaux acquis sans réelle opposition depuis le déclin du Bordeaux de Claude Bez. Il cherche un adversaire à sa hauteur parce que son véritable objectif, c’est la Coupe des Champions.

Cet adversaire, ce sera le PSG racheté par CANAL+ en 1991 et qui sera présidé par Michel Denisot.

Dès 1992, les parisiens finissent 3ème du championnat et le PSG – OM du 18 décembre 1992 restera dans les tristes annales de l’histoire avec 55 fautes commises durant le match.

En 1993, le PSG termine 2ème à seulement 2 points de l’OM. Une année historique à double titre : celui remporté par l’OM en Coupe des Champions (sur une tête mémorable de Basile Boli) et celui du titre de Champion de France qui sera retiré aux marseillais après l’affaire OM-VA.

En 1994, le PSG finit 1er devant l’OM qui est aussi rétrogradé en D2 par la FFF suite à cette affaire.

Dès leur retour en D1 en 1995, la rivalité repart de plus belle, bien aidée par les médias qui font tout pour électriser joueurs comme supporters. Cette affiche est d’ailleurs une aubaine pour Canal+ qui possède 100% des droits TV du championnat à l’époque.  

Il n’aura fallu que 3 saisons pour que la rivalité entre l’OM et le PSG s’enflamme et aujourd’hui les braises rougissent encore. Le nord contre le sud, la capitale face à la province, tous les moyens sont bons pour attiser la flamme.

A partir de 95, les forces de sécurité sont renforcées et les interpellations comme les blessures se multiplient à chaque rencontre. Après le PSG-OM du 8/11/97 et le fameux « auto-croche patte » de Ravanelli, ce fût la guerre autour du Parc.

A partir des années 2000 je préfère garder en mémoire certains miracles et beaux gestes qui ont, eux aussi, nourri ces affrontements.  

Rappelons-nous le match inoubliable de Ronaldinho au Vélodrome en 2003 : https://youtu.be/m7jm-6HSAmQ

Rappelons-nous le lob somptueux de Pauleta face à l’OM de Barthez en 2004 : https://youtu.be/Nd-idn8M5YM

Rappelons-nous aussi de l’exploit des « minots » marseillais qui sont parvenus à ramener 1 point du Parc des Princes le 5 mars 2006 après une semaine plus que mouvementée.

Et puis il y a eu l’arrivée des Qataris en 2011 qui mit en sourdine cette rivalité puisque le match était à chaque fois joué d’avance. Aujourd’hui on parle plutôt de l’Olympico que du Classico.

J’aurais presque hâte que des saoudiens investissent des milliards à l’Olympique de Marseille, là on rigolerait comme à la bonne époque.

Un commentaire sur “Naissance et déclin de la rivalité entre le PSG et l’OM.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑