L’amour inconditionnel du supporter.

Commençons ce billet par la définition de l’anglicisme « supporter » : « c’est un partisan d’un sportif ou d’une équipe qu’il soutient et auquel il manifeste son appui. » Dans cette définition, on ne voit pas de terme comme la critique ou la protestation. Un supporter est donc un partisan. Quitte à mater le dico, allons-y franchement. Qu’est-ce qu’un partisan ? « C’est une personne qui est attachée à une cause, à une doctrine dont elle prend la défense. »

D’où la dualité du supporter du PSG qui se retrouve aujourd’hui partagé entre l’appui sans faille qu’il manifeste depuis son enfance à ce club et les valeurs du nouveau PSG qui écrase la concurrence à coup d’influence politique et de pétrodollars. Mais qu’importe ce changement, le vrai supporter apporte son soutien sans concession et sans faille. Dans la victoire comme dans la défaite, que son club soit pauvre ou riche. Le supporteur n’est donc pas objectif, il aime et soutient sans raison.

Bien sûr que nous avons le droit d’être plus exigeants avec ceux qu’on aime et qui ont les moyens de réussir. Mais nous n’avons pas le droit de nous plaindre sans cesse.

À ceux qui ne font que critiquer et se plaindre, je leur propose de se souvenir du 17 mai 2008. Le jour où Amara Diané sauva le club de la relégation grâce à un but à la 87éme minute lors d’un match face à Sochaux au Stade Bonal.

3 ans plus tard les Qataris achetait le PSG et transformait le club en 2 saisons seulement – juste le temps de permettre à Louis Nicollin de réaliser son rêve avant la fin – décidément ils font vraiment bien les choses ces Qataris.

Certes le PSG n’a pas gagné la Ligue des Champions mais de nombreux grands clubs restent des années voire des décennies sans la gagner. Il ne faut pas oublier que le PSG est un club jeune, né en 1970 seulement.

Je vais même aller plus loin dans le « pathétique » en vous expliquant que les Qataris n’auraient jamais acheté le PSG si Sarkozy n’avait pas été président de 2007 à 2012. Amoureux du PSG et intéressé par l’argent frais que les Qataris pouvaient investir en France, il a instauré, en 2008, un nouvel article au Code général des impôts (155-B), l’article préféré des joueurs et de leurs clubs indirectement. Cet article permet de bénéficier en France d’un abattement fiscal de 30 % sur sa rémunération nette, à condition de ne pas avoir été résident fiscal dans l’Hexagone lors des cinq années civiles précédant la signature du contrat avec un club français.

Tout ça n’est que business, histoire de gros sous et de politique mais je m’en moque. On pourrait me dire que je ne suis pas en phase avec mes valeurs que je m’en moquerais encore. Un vrai supporteur n’a cure de tout ça. Il peut être écolo et être supporter du PSG alors que ses idoles voyagent en jet privé.

Être supporter c’est de l’amour passionné, c’est de l’amour qui rend aveugle, c’est de l’amour qui nous fait oublier nos principes. Être supporteur, c’est le plus bel amour qui soit.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑