Le football est une pièce de théâtre.

Malgré les investissements démesurés et ce triste paysage mercantile, le Football continue de susciter un engouement populaire incroyable.

Ce jeu qui peut aussi bien se jouer dans la cour d’école que sur un terrain vague, avec un ballon ou une pelote de laine a créé sa popularité par son accessibilité. On peut y jouer dans les quartiers, on peut y jouer comme amateur en travaillant à côté et pour les plus chanceux on peut y jouer en tant que professionnel. « Taper le cuir » comme on « tape le carton » est devenue une passion universelle.

Le pouvoir et la force de ce jeu réside par sa simplicité et ses règles sommaires. Les « 17 lois » qu’ont été instaurés en 1863 ont très peu changé au final, même si la VAR a contribué à changer les choses.

Le football est un symbole de liberté. Dans un coin de rue, un bout de pelouse, sur le bitume ou même contre un mur, ce jeu qui est le seul qu’on puisse jouer avec ses pieds rassemble toutes les classes populaires.

Taper le ballon procure un bien fou et la recherche du « beau geste » comme la circulation de la balle entre partenaires devient une oeuvre esthétique et collective. Ce sont les émotions que ce sport nous procure qui en fait sa beauté et non pas l’issue du match, qu’elle soit dans la victoire ou la défaite. Le football est peut–être le seul sport où l’on peut mieux apprécier la défaite du beau jeu face à la victoire du réalisme. Je trouve ça beau et c’est pour cela que j’aime autant ce sport.

Pour conclure, je dirais que le football et sa dramaturgie ressemble au théâtre par son unité de lieu, de temps et d’action face à un public en direct. Nous apprécions le jeu des acteurs mais ce qui nous procure des émotions est la finalité, qu’elle soit belle ou cruelle.

Bien à vous chers amis fans du ballon rond.

4 commentaires sur “Le football est une pièce de théâtre.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑