Benfica – PSG, bien plus qu’un match.

Le football portugais a bercé mon enfance. J’étais fils de concierge dans les beaux quartiers parisiens alors forcément mes meilleurs amis étaient portugais. On se retrouvait pour taper le ballon ensemble et on ne parlait que de football. A l’époque, on se moquait de Marseille, on parlait surtout de Benfica, de Porto et moi du PSG.

Avec une communauté de 400 000 portugais dans le « Grand Paris » nous sommes la 3ème agglomération en nombre d’habitants portugais après Lisbonne et Porto.

Benfica a remporté 37 titres de champion devant le FC Porto avec 30 titres. Pourtant, le football est arrivé par le nord avec la venue de commerçants anglais et donc par Porto qui fût fondé en 1893 – 11 ans avant de rejoindre la capitale portugaise et de voir naître le SL Benfica en 1904.

Nous avons parlé des villes de Porto, de Lisbonne, place désormais à la 3ème ville portugaise : Paris.

Le PSG s’est déplacé 3 fois en match officiel au Stade de la Luiz. Le bilan ? 3 défaites. Mes amis parisiens qui sont optimistes avant cette rencontre ont la foi plus que moi.

Voilà le bilan en détail :

– En 2006/2007 – défaite et élimination en C3 – Benfica – PSG 3-1
– En 2010/2011 – nouveau revers et élimination en C3 – Benfica – PSG 2-1
– En 2013/2014 – nouvelle défaite pour le PSG en C1 : Benfica – PSG 2-1

Ce soir, c’est l’heure de rattraper les défaites du passé. Ce soir, c’est plus qu’un match, c’est une guerre qui nous attend. Les portugais aiment autant les français qu’ils les trouvent arrogants et prétentieux. Ils ne vont pas nous attendre, ils vont nous rentrer dedans avec orgueil, fierté et patriotisme. Je connais bien les portugais, ils ne frémissent jamais devant un géant, au contraire ça les stimule, ça leur donne du courage.

Ce soir nous n’aurons pas seulement 11 joueurs face à nous mais 64 642 portugais survoltés en tribunes. Le match de ce soir est plus qu’un match de poule de Ligue des Champions, c’est une occasion de marquer l’histoire. Si j’étais Galtier, c’est ce que je dirais à mes joueurs.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑