Du collectif efficace à l’individualisme spectacle.

Je me souviens, dans ma jeunesse, que le football était un besoin quotidien. Un bout de bitume permettait de jouer à 3 contre 3 et un bout de pelouse nous offrait l’occasion de jouer plus nombreux. On ne pouvait pas attendre l’entraînement du mercredi et le match du dimanche. Les pulls et les sacs à dos servaient de poteaux et les rendez-vous pour taper le cuir avaient lieu tous les jours, surtout quand les journées s’allongeaient. Lire la suite « Du collectif efficace à l’individualisme spectacle. »

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑